Trophee Ligue 2
Actualité

TOUTES LES MASCOTTES DE DOMINO'S LIGUE 2

Publié le 26/07/2019 à 00:00

Partager

Découvrez les mascottes des clubs engagés en Domino's Ligue 2 pour la saison 2019/2020.

Si elles sont un peu moins nombreuses qu'en Ligue 1 Conforama, les mascottes sont bien présentes sur les pelouses de Domino's Ligue 2. Presque la moitié des clubs en possèdent une, de l'animal plus ou moins féroce au personnage intimidant. Découvrez les mascottes du championnat et des informations originales à leur sujet.
 
AC AJACCIO : ORSU
 
Naissance : 2011
L'info : Créé en 1910, l'AC Ajaccio utilise le symbole de l'ours depuis 1919. Très présent sur les réseaux sociaux, Orsu existe sous sa forme actuelle depuis 2011. A la fin des années 1990, des essais plus ou moins réussis ont eu lieu, comme lorsqu'un enfant en short, vêtu de blanc, accompagnait les joueurs corses sur la pelouse de François-Coty la tête recouverte d'un masque.
 
SM CAEN : VIK'
 
Naissance : octobre 2007
L’info : Parmi les trois propositions du dessinateur de presse Emmanuel Chaunu, c’est le guerrier viking qui l’a emporté à plates coutures. Sur Internet et dans des urnes, il a battu le fougueux destrier et le poète François de Malherbe avec 71% des voix. Symbole de la culture viking, la mascotte apparaît en octobre 2007. A l’intérieur : un spécialiste, qui tient déjà ce rôle à Disneyland Paris. A l’été 2016, Vik’ prend une nouvelle forme : le guerrier est plus impressionnant et sa barbe est désormais rouge.
 
EA GUINGAMP : KOMGALL
 
Naissance : mai 2018
L’info : Le géant Komgall (« kon » signifie guerrier et « gal » bravoure en langue celtique) s’appelle ainsi car ce saint breton est célébré dans le calendrier le 9 mai, jour de la première victoire de l’EAG en finale de Coupe de France. Une statue à son effigie a été érigée dans la Vallée des Saints de Carnoët, sorte d’île de Pâques à la bretonne, le 9 mai dernier, soit 10 ans après la première Coupe de France remportée contre le voisin rennais. Komgall s’est particulièrement fait remarquer lors du Mondial 2018. Après s’être déhanché au son du très kitsch Moskau du groupe allemand Dschinghis Khan, le géant breton a imité les célébrations de Griezmann.
 
 
 
FC LORIENT : MERLUX
 
Naissance : février 2013
L'info : Parmi les mascottes les plus célèbres de l'Hexagone, le Merlu géant s'est fait beaucoup remarquer durant l'Euro 2016, frétillant dans les rues de Lorient au rythme du bon parcours de l'équipe de France lors de la compétition. Merlux s'est ainsi donné en spectacle, multipliant les mouvements de breakdance en pleine rue, comme après les quarts de finale ou les demies.
 
AS NANCY LORRAINE : STANY
 
Naissance : 2010
L'info : Dans les années 60 et 70, l'ASNL avait Néné, un enfant en tenue de match né de l'esprit du dessinateur de l'Est Républicain Philippe Delestre. En 2010, c'est Stany qui a fait son apparition. Cette version moderne de Néné présente une chevelure rouge que l'on croirait sortie du manga Dragon Ball Z (une référence au chardon du blason du club en réalité). Lors de la saison dernière, Stany a relevé quelques défis lancés par des fans de l'ASNL, s'invitant notamment sur la scène d'un festival de jazz local.
 
CHAMOIS NIORTAIS : CHAMI
 
Naissance : 2010
L’info : Après la réception du Red Star lors de la 38e journée de Domino’s Ligue 2 la saison dernière, le Stade René-Gaillard a eu droit aux adieux d’Ande Dona Ndoh. Le buteur camerounais aux 61 buts en cinq saisons avec Niort n’était pas le seul à vivre son dernier match sous les couleurs des Chamois. C’était aussi le cas de celui qui jouait Chami, la mascotte du club, depuis son lancement il y a neuf ans. Ce supporter des Chamois d’une cinquantaine d’années va laisser sa place dans le costume du chamois venu s’échouer dans le marais poitevin après être parti de Haute-Savoie.
 
 
 
US ORLÉANS : GUÊPY
 
Naissance : été 2017
L’info : Si la guêpe a fait son apparition sur le blason de l’USO dès la fin des années 70, l’arrivée d’une mascotte à son effigie ne remonte qu’à l’été 2017. Courant juillet, les supporters orléanais ont été invités à choisir son nom, écartant Golden Wasp, Waspo, Darso ou Buzzo pour retenir Guêpy. De quoi inspirer l’ex-milieu Denis Will Poha, qui avait célébré un succès contre le Havre AC en février suivant en enfilant la tête de guêpe.
 
FC SOCHAUX-MONTBÉLIARD : SOCHALION
 
Naissance : 6 octobre 2000
L’info : C'est l'une des plus anciennes mascottes de l'Hexagone. Le Lionceau a failli s'appeler Samba ou Bonalito, en référence au stade du FCSM, mais les fans sochaliens ont largement sollicité Sochalion à l'applaudimètre. C'est lors d'un match contre l'ES Wasquehal d'octobre 2000, lors de la première saison dans le nouveau Bonal, que le choix a été entériné.
 
 
 
VALENCIENNES : VALENCYGNE
 
Naissance : 2007
L’info : Lors des Trophées UNFP 2013, Valencygne a remporté le seul trophée de meilleure mascotte de Ligue 1 Conforama jamais décerné. Le nom des battus ? Sochalion (FC Sochaux-Montbéliard), Zef le Pirate (Stade Brestois 29) et Hermine (Stade Rennais). Parmi ses autres faits d'armes, Valencygne a participé à la réunion internationale de la mascotte organisée à Karlsruhe, en Allemagne, en 2010. Un évènement qui a permis d'entrer dans le livre des records avec 166 mascottes présentes sur place contre seulement 128 à Taïwan, quelques années plus tôt.
 
Ça peut vous intéresser !