Actualité

Pour Troyes, l’occasion est belle

Publié le 09/01/2020 à 13:30 - AFP

Partager

Pour la reprise du championnat de Domino’s Ligue 2, ce vendredi, l’ESTAC peut réaliser une belle opération et s’emparer de la première place, en attendant le résultat de l’actuel dauphin Lorient, lundi.

Commencer 2020 par une première place au classement de Domino’s Ligue 2, l'opportunité fait saliver Troyes. En cas de victoire vendredi à Clermont (20h00) pour la 20e journée, l'ESTAC sera leader pendant trois jours au moins. Après quatre victoires de suite pour clôturer l'année 2019, les Troyens ont l'occasion de dominer le championnat pour la première fois de la saison en étendant leur série, « superbe » selon l'entraîneur Laurent Battles. Une victoire en Auvergne propulserait les Aubois, troisièmes avec 38 points, devant le RC Lens (1er, 40 pts) et le FC Lorient (2e, 39 pts). 

Les Sang et Or ont vu leur match à Guingamp, initialement prévu samedi, reporté au 18 janvier, le club breton étant en deuil après le décès brutal de son joueur Nathaël Julan dans un accident de la route. Quant aux Lorientais, ils ne joueront que lundi (20h45) contre le Stade Malherbe de Caen qui marque le pas à la 13e place (21 pts). En dessous du podium, l'AC Ajaccio aura de son côté beaucoup à jouer, dès vendredi contre Grenoble. Les Corses, quatrièmes, ont en effet perdu leurs deux dernières rencontres et sont relégués à cinq points du podium. « Le point, on le fera mi-avril, début mai, pour voir si on est encore dans le coup. Là, on va attaquer la deuxième partie de saison sans se prendre la tête », a temporisé Olivier Pantaloni, l'entraîneur ajaccien, en conférence de presse. 

Première pour René Girard

A suivre tout particulièrement par ailleurs vendredi, les débuts en Domino’s Ligue 2 de deux nouveaux entraîneurs. René Girard, champion de France 2012 avec Montpellier HSC, a surpris son monde en acceptant de rejoindre le Paris FC, actuel avant-dernier du classement. « J'ai 65 ans mais je fais quoi ? Je m'allonge et j'attends ? Non, j'ai encore beaucoup d'envie et de fraîcheur. J'aurais pu aller vers la facilité, une destination où il y a du soleil, où c'est plus cool, mais ce n'est pas cela qui m’attirait », a-t-il lancé à son arrivée. A Sochaux (9e, 27 points), la fraîcheur de Girard sera donc testée. 

A Niort (18e, 17 pts), hôte du Havre (7e, 29 pts), seront également scrutés les premiers pas de Jean-Philippe Faure, l'ancien adjoint de Pascal Plancque, parti après l'élimination en Coupe de France contre les amateurs de la JS Saint-Pierroise. Mais cela ne devrait pas durer : le président des Chamois Karim Fradin a assuré que le club espérait trouver un nouvel entraîneur la semaine prochaine.