Armand Laurienté (FC Lorient)
J25

Laurienté prend son envol au sein des Lorientais

Publié le 14/02/2020 à 17h12 - N.M

Partager

Décisif à sept reprises lors des onze derniers matchs, Armand Laurienté ne cesse de prendre de l’épaisseur au sein de l’attaque des Merlus au fil des semaines. Après un premier passage en Domino’s Ligue 2 sans grand succès sous les couleurs de l’US Orléans, le virevoltant ailier, prêté par le Stade Rennais, semble confirmer les espoirs placés en lui.

Le 8 novembre dernier alors que Lorient était en manque d’inspiration avec quatre matchs sans victoire et seulement deux buts marqués, Christophe Pelissier sortait de sa botte secrète un certain Armand Laurienté. Un jeune joueur arrivé chez les Merlus sur la pointe des pieds en prêt, sans option d’achat, en provenance du Stade Rennais. Après avoir pris son mal en patience, en se contentant de quelques entrées en jeu en début de saison, le natif de Gonesse ne s’est pas manqué au moment de saisir l’opportunité donnée par son entraîneur face à Niort. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ailier était dans les starting-blocks. Ce soir-là sur la pelouse du Moustoir, il éclabousse la rencontre de son talent. 

Impliqué sur trois des quatre buts (4-1), le jeune joueur de 21 ans, formé à l'INF Clairefontaine, a fait vivre un cauchemar à l’arrière-garde des Chamois. « Il fallait changer quelque chose dans notre manière d’attaquer et trouver des solutions différentes, avouait Christophe Pélissier, en conférence de presse après la rencontre. On a décidé d’apporter de la fraîcheur en s’appuyant sur les qualités de vitesse d’Armand. » Depuis, il ne sort plus, ou quasiment plus, du onze de départ. Résultat, il compte deux buts et cinq passes décisives lors de ses onze derniers matchs alors qu’il n’avait guère été décisif avant ce fameux match face aux Niortais.

« Des qualités physiques qui sont assez incroyables »

« Honnêtement, je ne suis pas surpris de ce qu’il fait avec Lorient, admet Pierre Bouby son ancien coéquipier à l’US Orléans, club dans lequel Laurienté avait été prêté par Rennes lors de la saison 2018/2019. C’était un jeune joueur qui avait déjà le potentiel pour jouer en Domino’s Ligue 2. Actuellement, il fait, un petit peu, ce qu’il faisait chez nous avec plus de réussite et de confiance. Il a des qualités physiques qui sont assez incroyables. Il va très vite, est très puissant et il a une grosse frappe de balle. Ce n’est pas un fin technicien, mais par contre quand il est lancé, c’est vraiment très compliqué de l’arrêter. »

Pourtant à l’USO, Laurienté n’a pas vraiment eu l’occasion de s’exprimer. Arrivé en juillet 2018 sous la forme d’un prêt, son aventure sous les ordres de Didier Ollé-Nicolle a tourné court. Après 12 matchs et seulement 380 minutes de jeu (3 buts), Rennes décide de rappeler le joueur pour l’intégrer à l’effectif de Julien Stéphan. « C’était un choix de l’entraîneur de ne pas beaucoup le faire jouer, se remémore l’ancien milieu de terrain de l’USO désormais responsable de la communication du club. Personnellement, je le trouvais bon, il essayait toujours de travailler un maximum, après chacun sa vision, c’est subjectif. »

Un nouveau titre en fin de saison ?

De retour à Rennes donc, le camarade de promotion d’un certain Kylian Mbappé retrouve Julien Stéphan, un entraîneur qu’il connaît bien pour avoir évolué sous ses ordres en équipe réserve. En Bretagne, l’actuel numéro 28 des Merlus est régulièrement convoqué dans le groupe pour participer aux différentes épopées du club : en Ligue Europa et en Coupe de France. Mais, il doit se contenter de très peu à l’image d’une entrée en jeu (4 minutes) contre l’USO en quarts de finale de Coupe de France, une compétition par la suite remportée par le Stade Rennais.

Après un trophée et une prolongation de contrat jusqu'en 2023 en poche, le droitier souhaite poursuivre sa progression et rejoint Lorient. Un choix qui, pour le moment, s’avère payant. En tête de Domino’s Ligue 2 avec les Merlus, nul doute qu’il voudra décrocher un nouveau titre en fin de saison avant de rentrer à Rennes pour tenter de confirmer à l’échelon supérieur. Son ancien coéquipier Pierre Bouby, avec lequel il est toujours en contact, lui prédit, en tout cas, un bel avenir. « Il a une grosse marge de progression. C’est un joueur qui a la tête sur les épaules, qui travaille en étant toujours positif, qui a envie de jouer au plus haut niveau donc il va réussir à gravir les échelons. Je suis confiant. » Avant cela, Armand Laurienté devra, une nouvelle fois, performer face à Clermont, pour permettre à Lorient d’entrevoir un peu plus la Ligue 1 Conforama.