Actualité

Les joueurs gardent la forme

Publié le 19/03/2020 à 13h08 - N.M

Partager

Pour pallier cette période d’inactivité, en prévention de la pandémie de coronavirus, les clubs de Domino’s Ligue 2 ont donné des consignes de maintien en forme à leurs joueurs, comme l’explique l’AS Nancy Lorraine ou Châteauroux.

L’AS Nancy Lorraine a été l’un des premiers clubs de Domino’s Ligue 2 à prendre des mesures fortes pour éviter la propagation de la pandémie de coronavirus, en annonçant, dès vendredi dernier, que l’ensemble du groupe était en congé jusqu’au lundi 6 avril. Une décision sur laquelle le préparateur physique de l’ASNL, Cédric Blomme, est revenu dans les colonnes de L’Est Républicain : « Je peux comprendre que ça fasse débat mais il n’y a pas de solution parfaite dans une situation inédite comme celle-là. Certains clubs ont préféré garder tout le groupe sous la main en estimant que c’était plus prudent, plus sûr pour les joueurs. Mais si un seul joueur a le virus, tout le reste du groupe est mis en quarantaine avec les complications que cela comporte. Je trouve que la position de l’ASNL est pleine de bon sens dans la crise sanitaire actuelle, le club a bien pesé le pour et le contre avant de faire ce choix. »

Quatre séances par semaine

Pour autant, les joueurs doivent tout de même respecter un programme pour rester en forme sur le plan athlétique. « En moyenne, ils ont quatre séances par semaine à suivre, mais tous seuls. Des séances à base d’aérobie de renforcement musculaire. L’idée, c’est qu’ils gardent une base solide pour être prêts à tenir physiquement à la reprise, si l’on vient à enchaîner les séries de trois matchs en une semaine pour mettre à jour le calendrier », a-t-il précisé. Même son de cloche, du côté de La Berrichonne de Châteauroux où le préparateur physique Romaric Boch reste « quotidiennement en contact avec les joueurs, grâce au téléphone ». Mais contrairement à certains clubs où les joueurs ont des programmes personnalisés, il a, lui, décidé de mettre en place un « programme commun à l’ensemble du groupe, sur une période de deux semaines ».

Des exercices sans matériel

En suivant ce programme à la lettre, les Castelroussins « seraient capables de retrouver leur forme d’avant confinement en 10 jours ». Comme à Nancy, les joueurs de La Berri doivent suivre quatre séances par semaine (5h de travail hebdomadaire). Avec au menu : Deux séances d’endurance et deux séances d’intensité, où les allures sont plus importantes. Mais ce n’est pas tout, ils doivent également effectuer du renforcement musculaire. « Du gainage dynamique, des abdos, du renforcement des « muscles du footballeur » : quadriceps, ischio-jambiers, adducteurs » pendant 45 minutes par jour. Le tout sans aucun matériel. « Tous les joueurs ne sont pas équipés d’une salle de sport chez eux, mais ils doivent tout de même se maintenir en forme, et pour ça, des objets du quotidien comme une chaise font très bien l’affaire », a précisé Romaric Boch, qui a déjà prévu « un programme « cross fit » réalisable avec des objets présents dans des maisons ou appartements » en cas de prolongation de la durée de confinement.