Eric Vandenabeele et Arsène Elogo
Actualité

Valenciennes : Olivier Guégan mise sur des Grenoblois

Publié le 22/06/2020 à 12:20 - NM

Partager

Entraîneur du Grenoble Foot 38 entre 2016 et 2018, Olivier Guégan n’hésite pas à piocher dans son ancien club pour bâtir son effectif au Valenciennes FC. Avec un recrutement de joueurs qui connaissent déjà les principes de jeu du technicien, le club nordiste espère passer un cap en Ligue 2 BKT.

Depuis son arrivée sur le banc du Valenciennes FC l’été dernier, Olivier Guégan aime emmener ses anciens joueurs dans le nord. Entraîneur du Grenoble Foot 38 entre 2016 et 2018, le coach de 47 ans a connu deux montées consécutives avec le GF38, dont celle du retour du club en Ligue 2 BKT. Non conservé malgré ses bons résultats à l’issue de la saison 2017/2018, il est resté un an sans poste avant de rebondir à la tête du VAFC en juin 2019. Depuis, l’entraîneur, récemment prolongé jusqu’en 2023, a pris l’habitude de piocher dans son ancien club. Après avoir recruté le défenseur Maxime Spano Rahou et le milieu offensif Malek Chergui l’été dernier, c’est au tour du défenseur Éric Vandenabeele et du milieu Arsène Elogo de quitter, en fin de contrat, Grenoble pour Valenciennes, et surtout de retrouver leur ancien coach.

« Ce sont deux garçons que j’ai connus avec Grenoble et avec lesquels on avait performé avec deux montées successives, souligne Olivier Guégan sur le site de Valenciennes. Ils ont découvert la division avec le GF38 et ont fait deux saisons pleines. Ils viennent dans notre projet avec beaucoup d’ambition et intégreront un effectif qui a performé. Ils devront venir avec de la personnalité pour s’intégrer au plus vite et je ne me fais aucun souci là-dessus. » Auteur d’une très belle saison à Grenoble (22 matchs), Éric Vandenabeele arrive pour renforcer l’axe de la défense. Un secteur de jeu où le club du Hainaut s’est montré particulièrement performant cette saison (meilleure défense du championnat avec 20 buts encaissés). Il faut dire que l’ancien entraîneur du Stade de Reims aime avoir une base défensive très solide et des joueurs qui se projettent rapidement vers l’avant.

La charnière Vandenabeele- Spano Rahou reformée

« C’est un vrai bon joueur de la division, fiable, et c’est une fierté de l’avoir fait venir à VA, se réjouit Olivier Guégan après l’arrivée du défenseur de 28 ans. Il a une grosse qualité de pied, est capable d’animer l’équipe, de ressortir proprement les ballons. C’est un joueur qui est très intelligent sur le plan tactique, qui est très peu blessé, on va toucher du bois pour que cela continue. Malgré sa taille, il a un très bon jeu de tête et marque beaucoup de buts. Il faut aussi souligner son état d’esprit… » Pour composer la charnière centrale, il retrouvera Maxime Spano Rahou, un joueur qu’il connaît très bien. « Lors de ma première saison à Grenoble, dans un système à quatre défenseurs et cela s’était très bien passé, confie Éric Vandenabeele sur le site internet du club. Même lors de notre première année en L2, on était aussi associé dans l’axe de la défense. On se connaît très bien, on communique beaucoup sur le terrain et on se complète bien. » Seul point d’interrogation de cette charnière reformée, le système dans lequel les deux joueurs seront associés, l’équipe ayant majoritairement évoluée à trois centraux la saison passée.

« Je suis très proche de Maxime Spano Rahou, Malek Chergui et Eric Vandenabeele. Ce sont des personnes avec qui j’ai vécu de belles choses. […] Quand on arrive dans un nouveau club et qu’on connaît le mode de fonctionnement de l’entraîneur, c’est forcément un plus, on sait où l’on met les pieds », révèle de son côté Arsène Elogo. Le milieu de terrain de 25 ans, capable d’évoluer dans l’axe, sur les côtés, comme milieu défensif ou derrière l’attaquant, arrive pour « concurrencer les joueurs de l’intérieur du jeu mais est aussi capable d’évoluer sur les côtés », indique Guégan. Auteur de 22 matchs dont 15 comme titulaire lors de la saison écoulée, le Camerounais, doté d’un gros volume de jeu, a inscrit deux buts et délivré deux passes décisives. C’est certainement sur ce côté décisif qu’il devra travailler à l’avenir, tout comme l’ensemble de l’équipe nordiste (17e attaque en 2019/2020).

Objectif Play-offs ?

Septième de Ligue 2 BKT lors de la saison écoulée, alors que le club n’avait plus terminé dans la première partie de tableau depuis 2006, le VAFC solidifie donc les bases prometteuses bâties par Olivier Guégan pour aspirer à mieux en 2020/2021. Un objectif qui dépendra certainement de l’adaptation et des performances d’Éric Vandenabeele et d’Arsène Elogo. Si les deux joueurs parviennent à s’imposer aussi aisément que leurs prédécesseurs, Maxime Spano Rahou et Malek Chergui, Valenciennes pourrait, comme l’espère Olivier Guégan, réaliser « quelque chose de grand ».