Patrice Garande (Toulouse FC)
Actualité

Patrice Garande lance la saison du TFC

Publié le 28/07/2020 à 15h49 - NM

Partager

Le nouvel entraîneur du Toulouse FC a été officiellement présenté ce mardi 28 juillet par le président Damien Comolli. Présent depuis la reprise du groupe professionnel, Patrice Garande a détaillé ses ambitions, sa philosophie de jeu, tout en ayant une pensée pour les supporters.

Sans club depuis l'obtention du maintien du SM Caen en Ligue 1 Uber Eats en mai 2018, Patrice Garande a été nommé le 22 juin dernier sur le banc du Toulouse FC, fraîchement relégué en Ligue 2 BKT. Toujours pas présenté devant la presse depuis sa nomination, en raison du rachat du club par RedBird Capital Partners, il s’est exprimé ce mardi, en présence du nouveau président Damien Comolli. Premier à prendre la parole, le président a justifié la nomination du technicien de 59 ans par une « vision du jeu commune, et une approche humaine » commune, en plus d’une réelle volonté de rejoindre le club. Un ensemble de paramètres qui ont séduit l’ancien dirigeant de l’AS Saint-Étienne.

« C’est très important pour moi cette journée-là, c'est le début de quelque chose officiellement, a d’emblée déclaré Patrice Garande. Pour nous, ça a commencé à la reprise de l’entraînement. Mais maintenant, aux yeux de tous, il se passe quelque chose au TFC, la saison est lancée. » Avant d’ajouter : « On est tous à fond dans le projet ». A l’image de son président, il se montre déterminé pour permettre au club de la ville rose de « remonter en Ligue 1 Uber Eats le plus vite possible ».

Un groupe de qualité

Questionné sur son effectif et le mercato, Patrice Garande a fait l’éloge de la qualité de son groupe actuel. « Je suis satisfait de mon effectif, a-t-il insisté. Une des qualités d’un entraîneur est de savoir s’adapter. On travaille avec Damien (Comolli) pour avoir le meilleur groupe possible, qui puisse remplir nos objectifs. » Le nouveau coach des Violets est également « extrêmement satisfait de l'investissement au quotidien », avec des joueurs volontaires et tournés vers l’objectif de revenir en Ligue 1 Uber Eats.

Les prémices d’un travail psychologique effectué dès son arrivée. « Lors de mon premier discours aux joueurs, au milieu du terrain (du Stadium), je voulais qu’ils entendent de ma part, que c’est là que ça s’est passé, a-t-il révélé avant de donner davantage de précisions. La vérité vient toujours du terrain. La deuxième chose que je voulais enlever de leur esprit : c’est que le Stadium doit être un lieu de plaisir et pas de souffrances. Je leur ai fait comprendre qu’ici c’était chez nous et que cela allait être compliqué pour chaque adversaire. On doit s’y sentir bien, fort, en confiance. Pour partir sur un nouvel objectif, il faut faire le deuil de ce qu’il s’est passé. »

« Entre l'équipe et les supporters, il faut une osmose »

Quant aux supporters, l’ancien attaquant a tenu à leur adresser un message : « Je sais qu’ils ont souffert. Mais (notre projet), on ne peut pas la faire sans eux. Entre l'équipe et les supporters, il faut une osmose ». Pour cela, en plus de créer une équipe avec une « âme », le nouvel entraîneur des Violets veut imposer sa philosophie de jeu. « J’aime bien attaquer, j’aime le vertical, quand il y a du rythme défendre en avançant », a-t-il détaillé. « Notre objectif est d’être prêt le 22 août », date du premier match de championnat face à l’USL Dunkerque. La saison du TFC est bel et bien lancée.

(Photo : Toulouse FC)