Actualité

Châteauroux passe sous un ambitieux pavillon saoudien

Publié le 09/03/2021 à 16:34 - AFP

Partager

United World a annoncé ce mardi l'acquisition du club de Châteauroux en Ligue 2 BKT. Michel Denisot a été nommé président avec une nouvelle organisation.

La Berrichonne de Châteauroux devient Saoudienne : le prince Abdallah ben Moussaed et son United World Group ont confirmé mardi le rachat du club, actuelle lanterne rouge de Ligue 2 BKT, dont ils espèrent faire un pensionnaire de l'élite et un élément de leur stratégie de synergies entre clubs. Le club a ensuite précisé que Michel Denisot a été nommé président et qu'une nouvelle organisation a été mise en place : Patrick Trotignon devenant le Directeur Général. Côté sportif, Marco Simone est nommé entraîneur et Stéphane Porato entraîneur des gardiens.

Le club rejoint ainsi l'écurie princière, qui compte Sheffield United en Premier League mais aussi Beerschot (Belgique), Kerala United (D2 indienne) ou encore Al-Hilal United (D2 émiratie).

United World a justifié son investissement « logique ». La France « est aujourd'hui l'une des cinq meilleures ligues mondiales qui attire des centaines de millions de spectateurs à travers le monde », écrit le groupe basé en Suisse dans un communiqué diffusé par le club.

« Plus important encore, la France a façonné sa réputation comme étant l'une des plus grandes, sinon la plus grande +fabrique de talents de football+ dans le monde entier », continue United World, saluant la « valeur historique » de la Berrichonne, qui fête cette année son 105e anniversaire.

« Dans la durée »

 

« Lorsque nous achetons un club, nous avons plusieurs objectifs : élever le niveau du club, les installations et le niveau de l'équipe. Le plus important est de le faire dans la durée », avait expliqué dimanche à l'AFP le prince, âgé de 56 ans.

L'idée, à Genève, où se situe le siège du United World Group, est de créer des synergies entre les clubs, dans le marketing, la recherche de sponsors ou encore la formation, en utilisant les clubs les moins huppés comme pépinières pour le développement de joueurs.

« Je suis heureux du fait que nous sommes propriétaires de clubs de trois des quatre pays ayant atteint les dernières demi-finales de la Coupe du monde (Angleterre, Belgique et France, NDLR). Et parmi 44 joueurs principaux, 4 ou 5 viennent des académies de ces clubs », s'est ainsi félicité M. Ben Moussaed.

Pour redorer le blason de la Berrichonne et en faire « un club compétitif », United World entend « renforcer le lien entre le centre de formation et l'équipe première ».

 

Crédit photo : Berrichonne.net