Bilan

Ces anciens internationaux passés par la Domino’s Ligue 2

Publié le 26/05/2020 à 08h46 - LFP

Partager

Débarqués en Domino’s Ligue 2, Jérémy Ménez et Marvin Martin sont venus s’ajouter à la longue liste de joueurs disposant du statut d’international à leur arrivée.

Cette saison, la Domino’s Ligue 2 a assisté aux arrivées de deux anciens Tricolores : Marvin Martin (32 ans) chez le promu Chambly, puis Jérémy Ménez (32 ans) au Paris FC. Si le premier nommé n’a effectué que six apparitions, le second a joué les premiers rôles en inscrivant 4 buts pour autant de passes décisives distribuées en 17 matchs.

Tous deux trentenaires, ils sont venus épaissir la liste d’anciens joueurs à la carrière internationale passés ensuite par la Domino’s Ligue 2. L’occasion de revenir sur leurs prédécesseurs.

 


Bernard Diomède

Six mois sans club après son départ de l’AC Ajaccio, Bernard Diomède décide de rejoindre l'US Créteil-Lusitanos en janvier 2005. L'ailier gauche champion du Monde 1998 contribue pleinement au maintien du club en Domino’s Ligue 2 (15e). Formé à l’AJ Auxerre, il inscrit 4 buts en 12 apparitions. A nouveau libre après ce passage, il rejoint le Clermont Foot 63 en janvier 2006, où il dispute 11 matchs. Ce qui constitue sa dernière aventure en tant que professionnel.

Florian Maurice

À la même période que Bernard Diomède, en janvier 2005, Florian Maurice rejoint La Berrichonne de Châteauroux, après 224 matchs de Ligue 1 Conforama. L’attaquant, formé à l’OL, participe à 10 matchs de championnat (un but), avant d’arrêter sa carrière quelques mois plus tard. Également passé par le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille, il a porté le maillot de l’équipe de France à six reprises.

Jérôme Rothen

Sans club depuis plusieurs mois, Jérôme Rothen accepte de redescendre dans l’antichambre de l’élite du football français en 2011. Un choix payant, puisque l’international français est sacré champion de Domino’s Ligue 2. En plus de remporter, le trophée UNFP de meilleur joueur du championnat (4 buts et 7 passes décisives en 32 matchs). Il reste titulaire la saison suivante en Ligue 1 Conforama, avant de boucler la boucle en revenant dans son club formateur : le SM Caen. Une dernière aventure, au cours de laquelle, le gaucher foule les pelouses de Domino’s Ligue 2 huit fois.

Ludovic Giuly

En juillet 2011, Ludovic Giuly décide de venir en aide à son ancien club l'AS Monaco (1998-2004), avec lequel il a été champion de France en 2000, pour retrouver la Ligue 1 Conforama. Fort d’un très beau palmarès après ses passages au FC Barcelone, ou encore à l’AS Roma, l’international français effectue 27 matchs avec l’ASM, mais le club terminera à la huitième place de Domino’s Ligue 2. Après une saison, l’ailier droit rejoindra le FC Lorient pour une dernière aventure.

Ludovic Obraniak

Formé au FC Metz, puis passé le LOSC, ou encore les Girondins de Bordeaux, Ludovic Obraniak, vainqueur du doublé Coupe-Championnat avec les Dogues en 2011, termine sa carrière à l’AJ Auxerre. Le milieu offensif international polonais (34 sélections) joue deux saisons sous les couleurs de l’AJA entre 2016 et 2018, où il dispute 36 rencontres de Domino’s Ligue 2.

Olivier Kapo

Dans la même situation que plusieurs joueurs cités précédemment, Olivier Kapo vient se relancer à l’AJ Auxerre, son club formateur, en janvier 2012. Malgré son arrivée, l’attaquant, qui compte neuf sélections avec les Bleus, ne pourra pas éviter la relégation de l’AJA en Domino’s Ligue 2. La saison suivante, le vainqueur de la Coupe de France en 2003 inscrira 8 buts en 24 matchs.

Mamadou Niang

Attaquant phare de l’OM pendant cinq saisons, l’international sénégalais Mamadou Niang termine sa carrière à Arles Avignon. Malgré deux buts en 16 apparitions, le meilleur buteur de Ligue 1 Conforama en 2010 ne peut éviter la relégation du club en National. Suite à cette descente, Niang décide de mettre un terme à sa carrière professionnelle.

Éric Carrière

Après la relégation du RC Lens en Domino’s Ligue 2 en 2008, Éric Carrière, libre, décide de rejoindre le Dijon FCO. L’international français (10 sélections) inscrit 7 buts et délivre 4 passes décisives en 36 matchs lors de la saison 2008/2009, et dispute 30 matchs l’exercice suivant, avant de raccrocher les crampons.

Frédéric Piquionne

Pour son retour dans l’Hexagone après plusieurs années en Angleterre et une aventure aux Etats-Unis, Frédéric Piquionne s’engage avec l’US Créteil-Lusitanos en 2014. En une saison, l’attaquant inscrit 8 buts en 29 matchs, souvent comme joker avec 19 entrées en jeu pour 10 titularisations. L’international français part ensuite au Mumbai City FC pour une dernière expérience.

Bruno Cheyrou

Après une courte expérience dans un club chypriote, Bruno Cheyrou revient en France en 2010 et paraphe un contrat en faveur du FC Nantes. Nommé capitaine, le milieu de terrain réalise une première saison pleine avec 32 matchs au compteur. L’exercice suivant s’avère plus compliqué et l’ancien joueur du LOSC stoppe sa carrière à l’âge de 33 ans.

Parmi les autres internationaux passés en fin de carrière par la Domino’s Ligue 2 on peut citer : Xavier Gravelaine (2003-2004) et Martin Djetou (2006) au FC Istres, Pascal Chimbonda (2014/2015), Gaël Givet (2013-2015) et Jonathan Zebina (2014/2015), du côté d’Arles Avignon. Ou encore, Ulrich Ramé (CS Sedan, 2011-2013), Frédéric Née (SC Bastia, 2005-2007) Daniel Moreira (US Boulogne, 2010/2011), Nicolas Ouédec (Montpellier, 2000/2001), Cyrille Pouget (FC Metz, 2002/2003), Tony Vairelles (Tours FC, 2006/2007), Modeste M’Bami (Le Havre, 2014-2016) et Danijel Ljuboja (RC Lens, 2013/2014).

Plus récemment la Domino’s Ligue 2 a également accueilli : Guillaume Gillet (RC Lens), Youssouf Hadji (Nancy, 2014-2018), Jérémy Bréchet (GFC Ajaccio, 2014-2018), François Clerc (GFC Ajaccio, 2016-2018), Benoît Pedretti (Nancy, 2015-2018), Clément Chantôme (RC Lens 2017/2018, puis Red Star, 2018/2019), Karim Ziani (US Orléans, 2016-2019).