La joie des Parisiens
J6

Le Paris FC prend la tête, Auxerre et Clermont retrouvent le rythme

Publié le 03/10/2020 à 21:10 - LFP

Partager

La suite de la 6e journée de Ligue 2 BKT a vu le Paris FC, Clermont ou encore le FC Sochaux-Montbéliard s'imposer ce samedi soir.

Après deux défaites, le Paris FC a su se relancer et s’emparer de la tête du championnat en s’imposant face au Havre AC (3-0). Ce samedi soir, la 6e journée de Ligue 2 BKT a également vu l’AJ Auxerre et Clermont s’imposer largement, respectivement contre l’AC Ajaccio et Rodez AF. Ce sont 24 buts qui ont été inscrits lors des 8 matchs du soir alors que plus tôt dans la journée, le SM Caen avait battu l’Amiens SC (1-0) tandis que Toulouse et l’ESTAC n’avaient pu se départager.

Le Paris FC et l’AJA déroulent

Le Paris FC a donc pris les commandes du classement de Ligue 2 BKT après une belle victoire contre le HAC (3-0). Après la demi-heure de jeu, sur un long centre de Florian Martin, Ali Abdi est venu tromper Mathieu Gorgelin au second poteau (33e). En deuxième période, il a ensuite adressé un centre coupé par Julien Lopez (56e), qui a ensuite inscrit un doublé (77e) et scellé la victoire de son équipe.

Battu par Toulouse le week-end dernier (3-1), l’AJ Auxerre a renoué avec le succès avec la manière face à l’AC Ajaccio (5-1). Mickaël Le Bihan est venu donner l’avantage à son équipe dès les premières minutes (7e). Il a ensuite obtenu un pénalty, transformé par Rémy Dugimont (24e). Quelques minutes plus tard, Simon Elisor est venu réduire l’écart (30e) mais Mickaël Le Bihan a ensuite réalisé un magnifique exploit individuel pour inscrire un doublé (38e). Quelques minutes plus tard, Rémy Dugimont l’imite (41e). En fin de match, les Auxerrois ont obtenu un autre pénalty, que Kévin Fortuné a transformé sans sourciller (88e).

Clermont facile, Sochaux renverse Chambly

Après une défaite contre Troyes (1-0), le Clermont Foot 63 a renoué avec la victoire en s’imposant contre le Rodez Aveyron Football (3-0). Dès les premières minutes, Yohann Magnin a ouvert le score (5e) puis, avant la mi-temps, Jim Allevinah est venu faire le break (45e). Enfin, dans le temps additionnel, Mohamed Bayo est venu enfoncer le clou (90e+2).

De son côté, Châteauroux a fait tomber Niort (2-0). En profitant d’une erreur défensive, Guévin Tormin s’est retrouvé seul face à Emyl Leclercq et a ouvert le score (37e). Le 2e but a été inscrit en toute fin de match par Rémi Mulumba (87e).

Mené dès les premières minutes, le FC Sochaux-Montbéliard est parvenu à renverser le Football Club de Chambly Oise (3-2). Alors que Vlatko Stojanovski avait réalisé un superbe enchaînement devant le but, Joris Correa est venu lui chiper la balle pour conclure avec une belle frappe croisée (9e). Un quart d’heure plus tard, les Sochaliens ont égalisé grâce à leur capitaine Gaëtan Weissbeck (24e), qui leur a ensuite donné l’avantage au retour des vestiaires en inscrivant un doublé (48e) avec une frappe limpide dans la lucarne de Xavier Pinoteau. Grâce à Bradley Danger, les Camblysiens ont égalisé en toute fin de match (88e), mais sur une ultime action, Adama Niane a finalement permis aux siens de s’imposer (90e).

Dunkerque et Grenoble victorieux

Alors que l’USL Dunkerque restait sur deux défaites à l’extérieur, la formation nordiste a su se ressaisir et s’imposer contre l’En Avant Guingamp (1-0). Alors que les deux équipes faisaient jeu égal, après l’heure de jeu, Jorris Romil a débloqué la situation en lobant Nicolai Larsen avec une longue tête sous la barre transversale (63e).

Le Grenoble Foot 38 a également su faire oublier sa défaite contre Guingamp (1-0) en remportant son match contre le Valenciennes FC (2-0). Après un début de match poussif, Mamadou Diallo est venu débloquer la situation pour les Grenoblois (30e), qui ont obtenu un pénalty après une main de Mathis Picouleau dans la surface, transformé avec brio par Yoric Ravet (58e).

Accroché par l’AS Nancy-Lorraine, le Pau FC a failli décrocher sa première victoire de la saison mais devra se contenter du match nul (1-1). Après l’expulsion d’Ogou Akichi (31e), les Palois ont profité de leur supériorité numérique et ont pu compter sur un but contre son camp de Souleymane Karamoko sur un centre d’Anthony Scaramozzino (41e). L’ASNL n’a pas abdiqué pour autant et a finalement réussi à égaliser en fin de match grâce une belle frappe de Yanis Barka (86e) au ras du poteau.

Le compte-rendu de Toulouse-ESTAC

Le compte-rendu de Caen-Amiens