Trophee Ligue 2
Actualité

LENS : TOUJOURS SANS MOUKANDJO

Publié le 26/09/2019 à 17h35

Partager

Le RC Lens sera toujours privé de Moukandjo pour la réception du Paris FC lors de la 9e journée. Il pourra en revanche compter sur Sotoca et Banza, deux joueurs efficaces en ce début de saison.

Il faudra patienter pour voir Benjamin Moukandjo. A moins de 48 heures de la rencontre décalée de la 9e journée de Domino’s Ligue 2 entre le RC Lens et le Paris FC (samedi, 14h45), Philippe Montanier est revenu sur l’état de son groupe. Première absence, donc, et elle est d’importance, celle de la recrue phare Moukandjo. Arrivé début septembre chez les Sang et Or et sans contrat depuis le 28 février et la fin de son aventure chinoise, l’attaquant camerounais de 30 ans n’est pas encore prêt à reprendre la compétition. « C’est mieux pour Moukandjo, a annoncé l’entraîneur artésien, mais il n'est pas encore compétitif. »
SOTOCA ET BANZA SONT LÀ
Pour venir à bout d’un PFC en difficulté, lanterne rouge avec deux points, Montanier comptera une nouvelle fois sur Florian Sotoca et Simon Banza pour faire la différence. En attendant les premiers pas de la dernière recrue lensoise, ces deux-là assurent en étant deux des trois Lensois les plus efficaces en ce début de championnat. Sotoca (1 but et 2 passes décisives) est un titulaire indiscutable aux yeux de coach Montanier : « Il est extrêmement fiable physiquement. En termes d’efficacité, il a fait un gros match à Caen. On aurait du mal à se priver d'un joueur complet comme lui. »
Plus utilisé dans un rôle de joker, Banza (2 buts et 1 passe décisive) est parvenu à s’illustrer en signant des entrées remarquées. « C’est un jeune joueur en construction, a expliqué le technicien du RCL à son sujet. Ses entrées et son efficacité nous aident beaucoup. Ça va lui donner de la confiance pour prendre en expérience. »
LA PASSE DE TROIS FACE AU PARIS FC ?
Face au club de la capitale, « une équipe difficile à manœuvrer » pour Montanier, comme elle a pu le prouver sur la pelouse du Havre AC il y a deux semaines (0-0), le RC Lens sera également privé du défenseur central Steven Fortes, pas remis pour samedi, et du jeune Tom Ducrocq, en bonne voie après son souci musculaire mais pas encore à même d’être retenu. Absent de longue date, Mouaad Madri retrouve quant à lui « de mieux en mieux ses sensations », comme l’a révélé Montanier.
Quelles que soient les absences, le RC Lens visera une troisième victoire de rang, lors de la réception de la lanterne rouge à Bollaert-Delelis. Invaincu en septembre (2 victoires et 1 nul), le club artésien, 7e, n’a plus que deux longueurs de retard sur la deuxième place. En cas de succès samedi et de résultats favorables de ses adversaires directs vendredi, il pourrait même s’installer sur le podium à l’issue de cette 9e journée, une réaction rapide et efficace après une fin de mois d’août délicate.