Actualité

Face au coronavirus, la LFP maintient son protocole sans serrages de mains

Publié le 03/03/2020 à 14:30 - Avec AFP

Partager

Les joueurs de Ligue 1 Conforama et de Domino’s Ligue 2 continueront à ne pas se serrer la main avant les matchs de championnat, selon le nouveau protocole adapté au risque de coronavirus.

Les joueurs de Ligue 1 Conforama et de Domino’s Ligue 2 continueront à ne pas se serrer la main avant les matchs de championnat, selon le nouveau protocole adapté au risque de coronavirus, a indiqué mardi à l'AFP la présidente de la LFP, Nathalie Boy de la Tour.

« Nous allons poursuivre ce nouveau protocole, car nous avons un devoir d'exemplarité. Il n'y aura pas de serrages de mains, conformément aux recommandations du ministère de la Santé », a déclaré la dirigeante.

L'instance a bouleversé, samedi, le dispositif qui précède les rencontres de championnat, en invitant joueurs, arbitres et autres acteurs à ne plus se serrer la main avant le coup d'envoi.

Cette consigne a fait suite aux conseils sanitaires du ministère de la Santé pour éviter la propagation du nouveau coronavirus qui a fait trois morts en France, selon le décompte officiel arrêté à lundi soir.

« Le plus important, c'est qu'à ce stade, aucun match n'est reporté, a poursuivi Nathalie Boy de la Tour. Les préfets sont nos interlocuteurs privilégiés. C'est au cas par cas, entre les préfets, les clubs et la Ligue. »

Un seul match est affecté pour le moment : Chambly-Le Mans (J28 de Domino’s Ligue 2), qui se jouera à huis-clos vendredi soir à Beauvais dans l'Oise, le département le plus touché par le Covid-19.

« La santé des joueurs et des spectateurs reste notre priorité », a-t-elle rappelé. Un conseil d'administration de la LFP est prévu mercredi matin à ce sujet pour faire un point. « Pour nous, c'est responsabilité et mesure », a-t-elle déclaré.

Les clubs ont « confiance », a assuré la dirigeante qui a assisté mardi matin à une réunion avec la ministre des Sports Roxana Maracineanu aux côtés d'autres représentants de ligues professionnelles et du mouvement sportif. « C'était une ambiance de consensus, très posée », a décrit Boy de la Tour.

A l'issue de la réunion, la ministre a assuré que les matches de Ligue 1 Conforama et de Top 14 « n'étaient sont pas soumis à des restrictions particulières », précisant que la situation pouvait évoluer au « cas par cas ».